musicien 

errant

ÉCOUTE

CHŒUR :
Au loin parfois
nous percevons un bruit indistinct

dessous les feuillages.

Cela commence
avec quelque chose à écouter.

Ecoute.Tu entends ?

J’entends des ossements

de bois mort
craquer sous mes pieds.

J’entends les feuilles

pousser sur les arbres.

J’entends un âne

qui apprend à jouer du luth.

J’entends des animaux
qui font musique.

Cela commence
avec quelque chose à écouter.

Ecoute.Tu entends ?

La forêt bruit : elle se réveille.

Mes pieds s’embourbent
au fond du sous-bois,
je m’envase.

Au loin parfois
nous percevons un bruit indistinct

dessous les feuillages.

J’erre. J’écoute.

création octobre 2015

Colysée de Lambersart (59)

texte, musique et instruments 

Frédéric Tentelier

Joseph Drouet / voix

Françoise Birot / vielle à roue

durée 26 min

- extrait -
00:00 / 00:00

Le musicien errant est une figure qui traverse les siècles et les continents. Nous le nommons troubadour, musicien des rues, aède, fakir... Le musicien errant parcourt le monde et nous le chante tel qu’il le voit. Il est un personnage marginal, le plus souvent mendiant, dont la musique reste toujours mystérieuse et fascinante. Entre ses mains, la vielle à roue, la guitare ou la flûte deviennent des instruments envoûtants, obligeant les passants à s’arrêter pour écouter. C’est la fascination sonore. La musique de l’errant exerce un pouvoir hypnotique sur son auditeur : c’est une musique magique. Mais la musique est aussi un sortilège à double tranchant : elle attire pour piéger, elle est diabolique car celui qui l’écoute est métamorphosé et n’est plus maître de lui-même.

Musicien errant est un théâtre pour oreilles


Le théâtre pour oreilles se situe aux frontières de l’installation sonore, de la pièce radiophonique et de la représentation théâtrale. Il est une incitation à l’écoute. Il décale la perception habituelle du spectateur en mettant en scène l’ouïe avant la vue. Le sonore est ici le préalable à toute dramaturgie : la musique, le silence, les voix et l’espace. Le sonore est à la fois fond et forme : il illustre les propos et commente la fiction. Un spectacle sonore où il n’y a rien à voir, juste à écouter.

Le théâtre pour oreilles est représentable dans toute pièce sombre munie d’un système de diffusion audio et dans laquelle sont disposées des chaises. Le théâtre pour oreilles se joue au théâtre, à la maison, dans des caves, des salles de concert ou de réunion...