2006

2012

On ne peut pas parler du silence

on le tait -

 

Si l’on en croit les restes

des récits antiques :

les anciennes divinités grecques seraient

à l’origine de l’invention de la musique.

Considérons cette possibilité

- ici et maintenant -

comme vraie.

Considérons également

qu’en inventant la musique,
les dieux auraient inventé le temps.

Murmure se situe entre voix mi-close et parole.

Entre murmure et récit c’est parole.

Entre parole et chant c’est récit.

Chant se situe entre récit et cri.

(Taire) Silence.

Le commencement de voix mi-close.

(reprendre au début)

A défaut d’être musicien

Apollon est le dieu de

la musique.


Reprise : Taire le silence - ne pas savoir en parler.

création mai 2017

L’Hospice d’Havré, Tourcoing (59)

 

mise en scène, texte & musique

Frédéric Tentelier

de & avec

Quentin Conrate / batterie incomplète et musique

Joseph Drouet / comédien
Matthieu Lebrun / clarinettes, saxophones et musique 

Lionel Palun / lumière et vidéo
 

production la barque (théâtre&musique)

coproduction L’Hospice d’Havré - Maison Folie de Tourcoing

en collaboration avec Le Conservatoire de Tourcoing (classe d’art dramatique, classe de chœur, CEPI & CFMI)

soutenu par Le Nautilys, Comines

durée 1 heure

L’invention de la musique

Ces deux projets sont présentés de concert car leur objet est commun : considérer l’invention de la musique à travers le prisme du sonore et de la musique dans certains mythe de l’Antiquité grecque.

Il s’agira donc de s’attarder sur des musiques ancestrales, primitives voire plus précisément la naissance de l’écoute ou comment l’humanité a dompté le sonore pour le transformer en musique (invention de la composition). La facture instrumentale, la naissance de l’écriture des sons croiseront nombre de mythes musicaux grecs : Marsyas, Apollon, les Muses, Midas, Orphée, Hermès, les Sirènes…

L’épaisseur du son et D’écorché développent donc les mêmes thèmes, mais traités de sous une forme différente : création d’un spectacle de théâtre musical et création d’une installation sonore et plastique. Les deux projets se répondent, se posent mutuellement des questions et fonctionnent à deux comme une histoire en plusieurs épisodes. Ils sont par ailleurs indépendants… Cependant, ils sont également construits pour inciter le spectateur-auditeur à se déplacer du Colysée à l’Hospice d’Havré (et inversement) afin de se construire son chemin personnel dans l’évocation des mythes musicaux antiques.

 

L’épaisseur du son développe le duel musical entre Apollon et Marsyas. Les Muses et Midas, arbitres du duel sont en désaccord : il sera question d’incertitude, d’objectivité musicale et d’injustice. 

L’épaisseur du son est un spectacle de théâtre musical réalisé en 3 temps.

D’abord, en collaboration avec le chœur du Conservatoire de Tourcoing, Frédéric Tentelier composera 3 pièces pour chœur a capella. Il dirigera le chœur pendant 6 séances de travail. 

Ensuite, Frédéric Tentelier dirigera un stage de théâtre musical en avril 2017 au sein du Conservatoire dans lequel participeront les étudiants en art dramatique et des étudiants en Cepi et CFMI. Il s’agira de transmettre des outils de travail musicaux aux comédiens et des outils théâtraux aux musiciens afin de mettre en scène, en musique et en voix des textes écrits pour l’occasion.

Enfin, les membres de la compagnie créeront un ensemble de scènes théâtrales et musicales.

L’ensemble des scènes réalisées au cours de ces différentes périodes seront ensuite juxtaposées et  donneront lieu à la création du spectacle.